«

»

Fév 12

33e Victoires de la Musique : découvrez les lauréats

Beau succès pour les 33e Victoires de la Musique suivies par 2,82 millions de personnes samedi 9 février sur France 2. La cérémonie s’est déroulée à la Seine musicale à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Elle était dédiée à Johnny Hallyday, décédé le 6 décembre dernier.

La soirée s’est ouverte sur les notes de Toute la Musique que j’aime, jouées par ses musi­ciens. Puis, Florent Pagny et Slimane ont chanté une reprise de Requiem pour un fou. Un hommage a également été rendu à France Gall avec Louane, qui a inter­prété le titre Évidem­ment.

Orelsan, grand gagnant de la soirée

Les Victoires de la Musique, c’est aussi, et surtout, le sacre de douze artistes ou groupes.

Très remarqué, celui du rappeur Orelsan, avec 3 récompenses dont le très convoité « artiste masculin de l’année ». Le rappeur normand de 35 ans a aussi raflé le prix du meilleur album de musiques urbaines pour La fête est finie et celui de la meilleure création audiovisuelle pour le clip de Basique.

La soirée a fait la part belle au rap : Dommage de Bigflo et Oli est élu chanson originale de l’année. Et pour son retour après dix ans d’absence, MC Solaar a décroché le prix de l’album de chan­sons de l’année pour Géopoé­tique.

Chez les filles, Charlotte Gainsbourg est sacrée « artiste féminine de l’année », devançant Catherine Ringer et Louane. A 46 ans, l’actrice-chanteuse remporte ainsi sa première victoire de la musique après la sortie l’an passé de son 5e album Rest.

Le collec­tif Lamo­mali, porté par M, s’est illustré dans la catégorie musiques du monde.

Etienne Daho, lui, n’était pas nommé malgré la sortie de son dernier album, Blitz, déjà certifié disque d’or. Mais il a reçu une Victoire d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Enfin, des révélations ont marqué cette soirée comme Juliette Armanet ou Gaël Faye.

Le palmarès complet des Victoires de la Musique 2018 :

 

Artiste fémi­nine de l’année : Char­lotte Gains­bourg

Album révé­la­tion de l’année : Petite amie – Juliette Arma­net

Révé­la­tion scène de l’année : Gaël Faye

Album de chan­sons de l’année : Géopoé­tique – MC Solaar

Album rock de l’année : The Evol’ – Shaka Ponk

Album de musiques urbaines de l’année : La Fête est finie – Orel­san

Album de musiques du monde de l’année : Lamo­mali – M, Toumani Diabaté, Sidiki Diabaté, Fatou­mata Diawara

Album de musiques élec­tro­niques ou dance de l’année : Tempe­rence – Domi­nique Dalcan

Chan­son origi­nale de l’année : Dommage – Bigflo et Oli

Spec­tacle musi­cal, tour­née ou concert de l’année : Camille – Tour­née

Créa­tion audio­vi­suelle : Orel­san – Basique / Réali­sa­teurs : Greg & Lio

Victoire d’honneur : Étienne Daho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>