Ecocean agit et innove en faveur de la biodiversité aquatique

Une Biohut plongée sous l’eau

Ecocean est une entreprise française pionnière qui agit et innove en faveur de la biodiversité aquatique. Les zones riveraines et littorales sont de plus en plus touchées par les activités humaines et de nombreux jeunes poissons présents dans les zones peu profondes se heurtent à une absence d’habitats naturels. En effet, dans le cycle de vie des poissons marins côtiers, les post-larves (nouveaux nés) reviennent sur le littoral et recherchent un habitat favorable à leur développement (nurserie). Or, cet habitat est souvent dégradé/détruit par les constructions humaines : il y a donc nécessité à agir !

Pour répondre à cette problématique, Ecocean a développé 2 solutions de restauration écologique : Solution Biohut, des nurseries artificielles pour les jeunes poissons sous forme de modules en acier remplis de coquilles d’huîtres, installées dans les ports, sous les pontons, sur les quais, sur les digues…permettant à la zone équipée de retrouver sa fonction initiale de nurserie.

Et la Solution Biorestore, qui consiste en la pêche de post-larves de poissons, l’élevage et le repeuplement des zones côtières un fois que les poissons ont atteint une taille dite « refuge ».

Face à l’effondrement constaté des stocks, les solutions proposées par Ecocean ont toutes le même objectif : booster le recrutement des poissons. Pour cela nous avons développé 2 solutions qui se complètent. BioRestore pour repeupler les populations de poissons et Biohut, des habitats artificiels pour redonner les fonctions de nurseries perdues par des aménagements côtiers.

Ces dispositifs peuvent être déployés sur les côtes du monde entier, dans l’objectif unique de redonner la fonction de nurserie aux zones impactées par l’être humain.

La technique imaginée par Ecocean consiste en une cage en acier remplie d’un matériau recyclé qui, associée à une autre cage vide, « protège les larves et les jeunes recrues quand, agressées par des prédateurs, elles cherchent à se rapprocher naturellement de l’habitat ». Avec ce système, les quais, les digues ou tout autre aménagement côtier ont vocation à devenir « de véritables refuges pour de nombreuses espèces aquatiques ».

Interview de Sabrina Palmieri, chargée de marketing & communication à Ecocean :

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.