Monnaie locale d’Aigues-Mortes : rencontre avec M. Aicart, professeur de sciences économiques et sociales

Prochainement, la Bourse Princière d’Aigues-Mortes lance officiellement le Flamant, la monnaie locale complémentaire citoyenne de la ville aux 10 portes. Aigues-Mortes rejoint ainsi le réseau des 100 villes françaises à avoir adhéré au projet d’une monnaie locale complémentaire à l’Euro. Une monnaie que l’on se procure sur place, et surtout que l’on ne peut dépenser que chez les commençants d’Aigues-Mortes qui l’ont adoptée.

Patrick Aicart est professeur de sciences économiques et sociales au Lycée Alphonse Daudet de Nîmes. Pour lui, l’adoption d’une monnaie locale est plutôt bénéfique, au niveau économique, écologique, mais aussi, et surtout, d’un point de vue social. Voilà son analyse et l’intégralité de notre entretien :

[audio:mel/Itw entier Itw Pat Aicart – Prof Economie – Monnaie locale complementaire citoyenne.mp3]

Plus d’infos sur le site de la bourse princière, ou sur monnaie-locale-complementaire.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.