La Camargue face aux moustiques..!

  • Emissions du 09 au 15 juillet 2012

« Pôôôvre moustique ! Vilipendé, fustigé, cloué au pilori dès qu’il s’agit de paludisme, dengue, fièvre jaune, et autres chikungunya… Toujours présent dans notre coin sous sa forme aussi agaçante qu’inoffensive, malgré les différentes campagnes de démoustication. Un moindre mal d’après certains pour qui sa présence aurait permis que la Camargue ne soit pas complètement envahie par les… touristes ! » (« Le Gard en long, en large et en travers »,2010)

Certes, mais quelle plaisir de pouvoir manger , le soir dehors tranquille sans qu’il vienne nous narguer et nous énerver comme ils savent si bien le faire…Incontournables dans les zones humides, les insectes piqueurs que sont les moustiques, sont aussi présents en Petite Camargue !

Didier Caire, de l’EID Méditerranée (Entente Interdépartementale de Démoustication) nous fait partager son savoir faire en matière de démoustication et nous fait découvrir les coulisses de ces pratiques qui si elles n’existaient nous rendrait la vie impossible…

Qu’est ce que l’EID? que font-ils ? depuis quand cet organisme existe-t-il ? Comment neutraliser des quantités énormes de moustiques? avec quels produits? l’impact sur l’environnement ? l’arrivée du moustique-tigre dans la région?….

Didier Caire de part son expérience et sa connaissance aiguë du sujet répond à toutes nos questions et nous fait part de quelques astuces pour ne pas attirer les moustiques chez soi…

Les débuts de la démoustication dans le cadre de la Mission Racine, pour le développement touristique littoral :

Emission du 09 juillet : [audio:eau/semaine28/EAU-sem lundi.mp3]

Le travail des agents de l’EID-Méditerranée consiste à repérer les larves dans l’eau (surveiller les fossés, roubines, dépressions..). Si l’espèce repérée s’avère nuisante,  un traitement est déclenché pour la traiter.

Emission du 10 juillet : [audio:eau/semaine28/EAU-sem mardi.mp3]

Les opérations de démoustication sont permanentes et pérennes tout au long de l’année. 10 000 ha sont traités chaque année ce qui représente un travail important pour l’ensemble des agents.

Emission du 11 juillet : [audio:eau/semaine28/EAU-sem mercredi.mp3]

40 espèces pondent sur les sols humides ou dans l’eau….

 Seules les femelles issues de 10 espèces, piquent l’homme. Certaines (Aedes) pondent sur les sols humides, d’autres (Culex) dans l’eau. Chaleur et humidité sont toujours nécessaires à l’éclosion qui s’effectue en 5 ou 6 jours. Les précipitations (printemps, automne) et la gestion de l’eau dans le delta (irrigation des rizières au printemps, mise en eau des marais de chasse en été) jouent donc un grand rôle dans le cycle de vie et l’abondance des moustiques.

Emission du 12 juillet : [audio:eau/semaine28/EAU-sem jeudi.mp3]

Mais les villes ont aussi leurs populations entretenues par d’innombrables lieux humides (fosses sceptiques, vides sanitaires…). De novembre à mars, les moustiques hibernent ou résistent à la mauvaise saison sous forme d’œufs enkystés. Ils ne causent alors aucune gêne à l’homme.

Emission du 13 juillet : [audio:eau/semaine28/EAU-sem vendredi.mp3]

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.